Le développement de l’agriculture connectée

Ceci vous a plu ? Partagez le !

Après la mécanisation des années 50, l’informatisation dans les années 80/90, voici venu le temps des objets connectés et les agriculteurs prouvent, une fois de plus, qu’ils savent s’adapter aux révolutions technologiques. Le développement de ces nouveaux outils est exponentiel et les fabricants ont su les affiner pour que leur utilisation soit simple et intuitive et que la circulation des données soit parfaite. Découvrons ensemble comment l’agriculture connectée s’est développée et comment les données sont dorénavant exploitées.

Agriculture connectée : quels sont les usages ?

agriculture connectée - élevage

Les usages sont innombrables et il s’en crée chaque jour de nouveaux. L’agriculteur du XXIème siècle utilise des capteurs pour recueillir des données et gérer :

  • les intrants (produits fertilisants, phytosanitaires, semences…),
  • l’irrigation,
  • la surveillance des plantes,
  • les données diverses liées à la météo,
  • la composition du terrain,
  • les engins agricoles pilotés à distance,
  • les robots dans les élevages, notamment de poules pondeuses,
  • les caméras de surveillance pour les animaux en général et plus particulièrement en période de mises bas, etc.
  • anticiper les aléas climatiques notamment en cas de gel
  • amélioration des conditions de travail : traite automatique…

Cette technologie n’est plus maintenant uniquement réservée aux grosses exploitations, mais elle est accessible également aux petites. Elle permet plus de confort de vie pour l’agriculteur, l’optimisation de son équipement et une bien meilleure productivité.

Quelle technologie pour recueillir et gérer les données ?

Dans l’agriculture connectée, l’objet connecté concerné est équipé d’une carte SIM M2M (Machine to Machine) qui lui permet de réceptionner des données qu’elle va ensuite envoyer sur le réseau GSM par divers moyens : SMS, mail ou via une application web. L’agriculteur peut traiter ces données en temps direct et peut aussi programmer des réponses automatiques.

Gérer la continuité du réseau

Pour pouvoir recueillir toutes ces données en temps réel efficacement, il faut une continuité parfaite dans la couverture du réseau et la technologie M2M permet cela grâce à la carte SIM multi-opérateurs.

L’usage de cette carte SIM multi-opérateurs est particulièrement conseillée dans le domaine de l’agriculture, car les capteurs sont par essence dans les endroits les moins bien couverts par les opérateurs, comparés aux villes. Les objets connectés scannent en permanence les réseaux téléphoniques disponibles et communiquent avec le plus performant pour le débit et la couverture. Dès que la carte SIM n’accroche plus un réseau, elle en change assurant ainsi une transmission sans interruption de machine à machine.

Trois exemples concrets d’utilisation des données transmises par la carte SIM M2M

agriculture connecté - drone champs

En maîtrisant toutes ces données, un cultivateur peut agir à distance sur ses terres, doser précisément les intrants et régler leur pulvérisation selon la composition du sol, la météo… Les économies sur les matières premières constatées portent sur 15 à 20% lorsqu’elles sont couplées par exemple à l’usage de GPS RTK (ou GPS à précision centimétrique). Il maîtrise également l’irrigation pour une terre parfaitement humidifiée.

Pour un éleveur, outre les caméras de surveillance, le bétail peut être équipé directement de mini-capteurs. Une vache ainsi équipée « préviendra » au moment du vêlage et son état de santé sera globalement surveillé (température, chaleurs…).

L’utilisation de drones permet de prendre des photos infrarouges des cultures. Une fois les photos analysées, l’agriculteur connaît précisément les carences en nutriment de ses sols, l’état de l’irrigation et la présence d’organisme vivant nuisible.

Quel avenir pour l’utilisation des objets connectés ?

Il existe une infinité d’autres applications d’objets connectés appliquées à l’agriculture connectée et surtout, il s’en développe de nouvelles chaque jour.

En améliorant la productivité des exploitations et en rationalisant l’usage des entrants, l’agriculture – en plus de faciliter la vie de l’agriculteur – devient plus efficace et plus écologique. Les expérimentations se multiplient et les gouvernements les encouragent pour réagir aux différents enjeux écologiques de plus en plus urgents.

La technologie M2M avec une carte SIM multi-opérateurs reste à ce jour la plus efficace et la plus fiable pour relever ce défi et son utilisation offre des possibilités infinies.

0 Personne n'a encore aimé cet article, soyez le 1er !
Ceci vous a plu ? Partagez le !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 27 juin 2019

    […] d’informations. Si le système mis en place intègre des dispositifs dotés d’une carte sim m2m, les difficultés techniques auxquelles les développeurs sont confrontés sont multiples. Les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site réalisé par La Box Com